Breaking News
Les avortements à base de plantes deviennent viraux sur TikTok.  Ils pourraient te tuer

Les avortements à base de plantes deviennent viraux sur TikTok. Ils pourraient te tuer

Au début, la vidéo TikTok ressemble à votre tutoriel de maquillage moyen : Alexis, une créatrice de contenu avec une peau éclatante, des sourcils parfaitement soignés et un chouchou au poignet, applique du fard à joues sur ses pommettes pendant que “Flesh” de Ghostmane joue en arrière-plan. Ensuite, le texte clignote à l’écran : “Si vous êtes une femme en Amérique inquiète pour votre avenir, sachez simplement qu’il existe une herbe pour chaque” scenario “.” Une liste d’herbes apparaît alors à l’écran, y compris la pouliot, l’actée à grappes bleues et l’armoise. .

Ces herbes sont devenues le level central d’une nouvelle imprecise de discours sur TikTok se concentrant sur les herbes qui peuvent provoquer l’avortement. À la suite de l’annulation de Roe v. Wade vendredi dernier – provoquant une imprecise de terreur et des protestations de la half des défenseurs des droits reproductifs à travers le pays – les utilisateurs des médias sociaux prennent les choses en essential en proposant des options de base à ceux qui cherchent à se faire avorter. Certaines de ces options, telles qu’une tendance TikTok définie sur le “Paris” des Chainsmokers, avec des femmes dans les États bleus proposant d’aider les personnes dans les États rouges à se faire avorter, ont été utiles ; Pourtant, les consultants médicaux sont préoccupés par la tendance croissante des créateurs de TikTok à promouvoir ces abortifs à base de plantes – dont certains peuvent également avoir des effets dévastateurs sur la santé.

« Je suis horrifié. Ils vont tuer des gens », déclare Mary Jane Minkin, MD, gynécologue et professeure clinicienne au Département d’obstétrique, de gynécologie et des sciences de la replica à la faculté de médecine de l’Université de Yale. Minkin avait entendu des chuchotements au sujet de personnes faisant la promotion d’abortifs à base de plantes sur TikTok, ainsi que d’aspirations à l’aspirateur à domicile, qui peuvent potentiellement entraîner une septicémie ou la mort. “C’est terrifiant parce qu’il y a 49 ans, c’est comme ça que les femmes mouraient”, dit-elle.

« Je suis horrifié. Ils vont tuer des gens », dit un médecin. “Il y a quarante-neuf ans, c’est ainsi que mouraient les femmes.”

L’un des abortifs les plus couramment cités sur TikTok est la menthe pouliot, une plante mentholée et odorante également utilisée dans les huiles essentielles ou les insectifuges. Pourtant, la pouliot contient de la pulégone, qui est métabolisée dans le corps et forme des toxines pouvant provoquer une nécrose du foie, explique Josh Trebach, médecin urgentiste et toxicologue médical à Iowa Metropolis. Les effets secondaires de l’ingestion peuvent inclure des vomissements et des douleurs abdominales, ainsi que des convulsions, le coma, une insuffisance hépatique et la mort. L’actée à grappes bleues, une autre plante qui a été suggérée comme abortif sur TikTok, contient également de la méthylcytisine, qui, à fortes doses, peut entraîner non seulement des vomissements et des douleurs abdominales, mais également une bave extreme, des arythmies cardiaques, une faiblesse musculaire, des convulsions, le coma et la mort .

«Les gens peuvent, en fin de compte, percevoir ces options comme des options potentielles parce qu’ils n’ont pas d’autres choices. En tant que toxicologue, cela me fait vraiment peur », dit Trebach. En raison du manque de recherche, « nous ne savons pas si cela fonctionne bien pour provoquer des avortements. Mais nous savons que cela peut rendre les gens vraiment, vraiment malades.

Sur TikTok, il existe une pléthore d’informations sur ces abortifs à base de plantes potentiellement dangereux. Le hashtag #pennyroyaltea a environ 1,1 million de vues, et bien que certaines des vidéos soient simplement des références à la chanson de Nirvana “Pennyroyal Tea”, l’un des meilleurs résultats est une vidéo préconisant son utilisation comme abortif. Cette vidéo, de quelqu’un prétendant être une infirmière à Deliberate Parenthood, est réglée sur « Entendez-vous les gens chanter ? » des Misérables. et compte plus de 4 500 vues. Un hashtag pour l’armoise, une autre herbe censée être abortive, compte plus de 157 thousands and thousands de vues ; la meilleure vidéo sous ce hashtag a plus de 350 000 vues. “C’est une prudence de ne pas boire de thé d’armoise pendant la grossesse automobile cela peut simuler votre cycle menstruel et entraîner une perte [sic] le fœtus. Encore une fois, s’il vous plaît, ne faites pas ça », lit-on dans le texte de la vidéo, bien que la légende indique : « Life hack #roevwade #womensrights ».

Trebach dit qu’il a commencé à remarquer des gens publiant des articles sur des abortifs à base de plantes tels que la pennyroyal et l’armoise le mois dernier, peu de temps après qu’un mémo concernant la décision imminente Roe v. Wade a été divulgué à la presse. Comme Jessica Lucas l’a rapporté pour Enter Magazine, au cours du mois dernier, de telles options sont devenues de plus en plus populaires sur WitchTok, les vidéos gagnant du terrain à la suite de la décision de la Cour suprême des États-Unis, ainsi que de la décision SB5 du Texas, qui a été adoptée l’année dernière, interdire les avortements après six semaines. Les recherches de “pouliot”, “actée à grappes bleues” et “armoise” ont également grimpé en flèche au cours du mois dernier, les recherches pour “avortement pennyroyal” ayant augmenté de 40 % et les recherches de “grossesse à grappes bleues” ayant augmenté de 70 % au cours de la semaine dernière, selon aux données de Google Tendencies.

Mais même si l’intérêt pour les abortifs à base de plantes est clairement en hausse en raison du récent recul du droit à l’avortement, il existe depuis longtemps un marché clandestin pour eux, avec des réseaux discrets d’herboristes et de sages-femmes reliant ceux qui recherchent des avortements à de telles choices. De nombreux blogs et fils de dialogue Reddit sur le sujet incluent des notes indiquant qu’ils ne préconisent pas l’avortement à base de plantes, tout en offrant des informations étape par étape sur la façon de s’auto-induire. La rapidité avec laquelle ces informations circulent désormais grâce à des plateformes comme TikTok effraie cependant Minkin, qui a effectué un sous-stage à la Barbade en 1974 lorsque l’avortement était illégal dans le pays et a constaté de visu les séquelles de l’avortement auto-provoqué.

“Il y a cinquante ans, nous n’avions pas TikTok. Il y avait une certaine filtration des informations », dit-elle. “Mais maintenant, n’importe qui peut publier n’importe quoi n’importe où et cela est diffusé à des milliards de personnes. Cela me terrifie. Minkin ajoute également que parce que le marché des suppléments à base de plantes n’est pas réglementé aux États-Unis, les gens peuvent acheter quelque selected qu’ils croient être sûr et efficace et qui peut même ne contenir aucune herbe, soulignant une étude réalisée par le spécialiste de la médecine intégrative et de la santé des femmes. Fredi Kronenberg qui a découvert que trois produits sur 11 se commercialisant sous le nom d’actée à grappes noires (qui peut être utilisé pour atténuer les effets de la ménopause) ne contenaient même pas d’actée à grappes noires.

« Est-ce que je pense que tout le monde essaie de manière malveillante de répandre de fausses informations ? Non », répond un spécialiste. “Les gens essaient de trouver des réponses.”

De nombreuses vidéos sur TikTok ne préconisent pas ouvertement l’utilisation de telles herbes comme abortifs, en utilisant un langage aussi sournois que “certainement * ne * faites pas cela” pour des raisons juridiques apparentes ; d’autres n’ont pas explicitement utilisé le terme “avortement” ou “abortif”, optant plutôt pour des mots-clés comme “ab0rti0n” dans le however de contourner les directives de contenu notoirement strictes de TikTok. Pourtant, les messages sont assez cohérents et largement inexacts : qu’il s’agit d’options sûres, efficaces et éprouvées à l’administration de l’avortement chez les femmes enceintes.

Trebach a beaucoup de sympathie pour les créateurs de TikTok qui plaident pour les abortifs à base de plantes, automobile il sait qu’ils essaient simplement de fournir des ressources à ceux qui en ont besoin. « Est-ce que je pense que tout le monde essaie de manière malveillante de répandre de fausses informations ? Non. Les gens essaient de trouver des réponses et des options en naviguant dans cet espace entre l’incertitude et les décisions de la Cour suprême », dit-il. « Je pense que c’est une période très, très difficile. Ma plus grande préoccupation est que ces remèdes maison, ces avortements à base de plantes à base de plantes, sont considérés comme une various au traitement médical et ce n’est pas appropriate.

TikTok n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire concernant la diffusion d’informations potentiellement dangereuses liées à l’avortement sur sa plateforme. Pourtant, c’est loin d’être la première fois que TikTok est critiqué pour avoir fait la promotion de vidéos contenant des informations de santé inexactes ou carrément dangereuses. Comme Rolling Stone l’a rapporté l’année dernière, TikTok a également été fortement critiqué pour avoir poussé des vidéos de personnes prenant de l’ivermectine, le traitement vermifuge pour chevaux qui a été faussement présenté comme un traitement Covid-19.

Pourtant, alors que Minkin pense que TikTok a la responsabilité d’essayer de contrôler la diffusion de vidéos vantant la sécurité et l’efficacité des abortifs à base de plantes, elle reconnaît également que l’incertitude de la scenario juridique actuelle rendra très difficile pour les personnes cherchant à se faire avorter de trouver d’autres choices. Pour l’prompt, des websites Internet comme Plan C et Safe2Choose fournissent des ressources à ceux qui recherchent des avortements à domicile, comme la connexion des personnes à l’accès aux pilules abortives, qui se sont avérées sûres et efficaces. De plus, les personnes de tout âge peuvent commander de la mifépristone et du misoprostol auprès d’Assist Entry, qui permet d’accéder aux médicaments par courrier partout aux États-Unis et dans le monde.

Mais la scenario politique toujours ténue rend difficile de fournir des réponses faciles – et facile de comprendre pourquoi les gens sur TikTok afflueraient vers eux sous la forme de vidéos préconisant un traitement à base de plantes. Quel autre recours les gens devraient-ils prendre s’ils demandent un avortement ? «Ils doivent contacter leur fournisseur de soins de santé s’ils en ont un raisonnable. Je ne sais pas quelle est la logistique dans les états rouges », dit Minkin. «Ils doivent contacter un représentant native de Deliberate Parenthood. J’espère qu’il y aura toujours des bureaux de Deliberate Parenthood.

About Sutrisone

Check Also

Parler avec le ‘Seltzpert’ de son amour d’un bon Seltzer dur

Parler avec le ‘Seltzpert’ de son amour d’un bon Seltzer dur

Ne laissez pas ce flop est publié les mercredis sur toutes les plateformes de streaming …