Breaking News
Le porno nous apprend à nouveau à rester en sécurité – cette fois avec Monkeypox

Le porno nous apprend à nouveau à rester en sécurité – cette fois avec Monkeypox

Mercredi, l’industrie de la pornographie, qui a été saluée au début de la pandémie de Covid-19 comme un modèle de pratiques de take a look at, a publié de nouvelles directives de santé et de sécurité pour Monkeypox. Les directions offrent des conseils pour maintenir un espace de travail sûr sur les plateaux et conseillent aux artistes adultes de se faire vacciner dès que doable.

“Nous sommes une industrie qui connaît très bien les exams, nous connaissons très bien les protocoles de santé et de sécurité, et nous sommes une communauté qui a des contacts étendus”, déclare Mike Stabile, directeur des affaires publiques de Free Speech Coalition, le commerce de l’industrie affiliation. “Donc, je pense que parmi les membres de notre communauté, c’était quelque selected qui était plus pressing à aborder qu’il ne pourrait être perçu dans la inhabitants en général.”

Dans un communiqué, le directeur exécutif du programme nationwide PASS (pour Performer Availability Screening Providers), Ian O’Brien, a déclaré que son organisation n’était au courant d’aucune an infection liée à la manufacturing de movies pour adultes, mais que les directives publiées par PASS visent à empêcher la propagation de maladies. “Bien que nous ne soyons pas au courant des incidents de Monkeypox liés à la manufacturing d’adultes, nous sommes une communauté qui a historiquement pris notre santé et la santé publique très au sérieux”, a déclaré O’Brien. Le groupe a également publié une première alerte sur le virus en mai.

Bien avant que les employés de bureau traditionnels ne téléchargent leurs statuts vaccinaux sur les portails Net de l’entreprise ou ne réalisent des enquêtes de travail sur les récentes expositions à Covid, l’industrie du movie pour adultes avait mis en place un système similaire pour assurer la santé et la sécurité de ses travailleurs. Depuis 2011, PASS s’est associé à des organisations de dépistage pour autoriser les personnes à travailler pendant deux semaines à la fois, sur la base de exams pour sept infections sexuellement transmissibles, dont le VIH. Les gros titres au début de la pandémie ont salué l’industrie en tant que chief des exams pour assurer la sécurité au travail. De même, en juin 2020, le PASS avait publié 30 pages de directives pour faire face à Covid, y compris les protocoles de distanciation sociale et d’EPI.

Aujourd’hui, l’organisation est confrontée au Monkeypox, un virus qui se propage par les fluides corporels, le contact avec la peau et les gouttelettes respiratoires, provoquant des symptômes pseudo-grippaux et parfois une éruption cutanée douloureuse. Il y a plus de 3 500 cas dans 46 États, et les cas dans le monde augmentent fortement. Le mois dernier, les États-Unis ont lancé une campagne de vaccination, mais les shares sont limités.

Les strategies de PASS incluent la mise en place de dépistages de santé spécifiques à Monkeypox avant qu’une personne ne puisse entrer dans un ensemble, impliquant des contrôles de température et des questions sur les symptômes, notamment les ganglions lymphatiques enflés et les bosses ou les éruptions cutanées inexpliquées. Si quelqu’un contracte Monkeypox, PASS a des directions concernant la recherche des contacts et l’isolement, disant que la personne doit rester à la maison jusqu’à ce que toute éruption cutanée ou lésion guérisse complètement. Les directives comprennent également des directions pour nettoyer et désinfecter les espaces de travail et les meilleures pratiques de lavage des mains.

Plus que toute autre mesure, dit Stabile, l’organisation veut faire vacciner autant de travailleurs adultes de l’industrie que doable. “C’est quelque selected où nous avons en fait un outil pour pouvoir arrêter la propagation très efficacement”, dit-il, ajoutant qu’une clinique de vaccination ouvre vendredi à Los Angeles pour les travailleuses du sexe ; c’est celui pour lequel PASS a fait pression. « Le PASS s’est activement efforcé d’obtenir un meilleur accès pour les professionnel(le)s du sexe et ceux qui travaillent dans la manufacturing de movies pour adultes », dit-il. “Je sais que différentes villes ont des protocoles différents et des définitions différentes de qui est à risque et qui peut obtenir des vaccins, mais pour autant que je sache, c’est la première fois que des ressources sont vraiment déployées spécifiquement pour les professionnel(le)s du sexe.”

About Sutrisone

Check Also

Parler avec le ‘Seltzpert’ de son amour d’un bon Seltzer dur

Parler avec le ‘Seltzpert’ de son amour d’un bon Seltzer dur

Ne laissez pas ce flop est publié les mercredis sur toutes les plateformes de streaming …